Maroc: Comment l’islamiste secrétaire d’Etat Khalid Samadi use de l’arme des équivalences des diplômes

Les Marocains qui ont obtenu un diplôme à l’étranger, ont intérêt à être en bons termes avec le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur Khalid Samadi.  Selon nos sources, le jeune, et très effacé, secrétaire d’Etat islamiste s’est mis sur le dos des dizaines de Marocains diplômés à l’étranger à qui il refuse l’équivalence des diplômes, une démarche nécessaire soit pour exercer une profession, soit pour poursuivre ses études supérieures au Maroc.

Selon des sources bien informés à Rabat, les diplômes « activement anti-PJD », voient leurs dossiers finir, irrémédiablement, dans les tiroirs du ministère. Mais il y a plus surréaliste: les services du secrétaire d’Etat leurs répondent parfois, et le plus sereinement du monde, que leur dossier a été tout simplement égaré !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. hassane 11:29 - mars 30, 2019

    et qu’en est-il pour les diplômé(e)s partisan(e)s de son sinistre,obscurantiste et lugubre parti des ténèbres?surement que leur incompétents diplômes qui ne servent à rien passeront comme une lettre à la poste,voilà ou ces misérables pdjistes ont amené notre pays,la médiocrité est appréciée au dépend des valeurs et des compétences

  2. chergui 22:37 - mars 31, 2019

    Ceci est inadmissible.la decision ne pas venir d un homme et d un seul,mais d une loi sinon ceux qui font les lois et pour qui nous les elisons ne servent a rien.

  3. zidhanezizou 19:22 - avril 3, 2019

    Je penser que gaid salah pour la première fois l armée algérienne a prix la bonne décision et va tentre dant l hitoire fils d un moukdahide