Maroc/Israël : le haraki Hicham Rahil épingle le ministre islamiste Amekraz

Le jeune membre du Conseil national du Mouvement populaire (coalition gouvernementale), Hicham Rahil, n’y est pas allé de main morte pour commenter le passage du ministre islamiste de l’Emploi sur la chaîne de télévision pro-iranienne Al Mayadeen. En effet, à l’occasion de l’annonce de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, Mohamed Amekraz a choisi de se démarquer de la position officielle de son gouvernement en rappelant le refus par la jeunesse du PJD qu’il préside de de « toute normalisation avec l’entité sioniste ».

Cette sortie a provoqué la colère de Hicham Rahil, étoile montante du Mouvement populaire, qui a accusé le ministre islamiste d’outrepasser ses prérogatives, ce qui est un affront à la voie empruntée par le roi Mohammed VI.

Revenant sur la reconnaissance par les Etats-Unis d’Amérique de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, Hicham Rahil a, dans une déclaration faite à France24, mis l’accent sur les bienfaits de la déclaration du président Donald Trump. D’après le politicien marocain, le Sahara marocain va constituer une plateforme économique servant de pont entre le monde et l’Afrique. Le Sahara jouera également un rôle de stabilisateur régional et un rempart contre le terrorisme et la radicalisation. Selon Hicham Rahil, la normalisation avec Israël ne veut en aucun cas dire que le Maroc va « oublier les droits du peuple palestinien». Il s’agit de tenter autre chose après l’échec de toutes autres vois de négociations politique avec Tel-Aviv.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Dr Ben 16:35 - décembre 16, 2020

    Contrairement à la constitution, les terroristes islamistes du PJD sont autorisés à être à la tête d’un gouvernement fictif pour servir la prédominance de la, loi divine de mohaùmmadouna etc…

  2. Mouncif 13:03 - décembre 18, 2020

    Ce minable de ministre Amekraz qu’il aille se faire foutre hypocrite mounafik tajir fidin . Il mérite la prison et la démission. La gaffe qu’il a commis lui et le con de ramid ils n’ont pas déclaré leus employés à la cnss. Qu’il se la ferme le conard.
    Heureusement que Feu Hassan2 n’est pas là. Il l’aurait emprisonné à oukacha le minable conard.
    Qu’ils dégagent lui et son PJD bandes de minables hypocrites mounafikines toujar fi dine les salauds.
    Ont n’a raz le bol raz le bol raz de ce PJD. Des faibles en politique des bras cassés parachutés.
    Alma wachataba talkaa labhar .Marionnettes.

  3. Marouki 14:46 - décembre 18, 2020

    Mer ou gui est un lécheur de bottes des sionistes et des juifs du Maroc avec lesquels il a été élevé.