Maroc: les fumeurs et les buveurs au secours de Benchaâboun

Le tabac et l’alcool nuisent à la santé, mais pas aux caisses de l’Etat marocain. Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Benchaâboun, compte beaucoup sur les adeptes de la nicotine et de la mousse pour renflouer le budget général.
Dans le projet de Loi de finances de 2019 (PLF2019), l’argentier du royaume compte récolter des milliards de dirhams en guise de TIC (Taxe intérieure à la consommation).
Ainsi, il est prévu que la TIC sur les vins et les alcools draine plus de 678 millions de dirhams, alors que la TIC sur la bière devra rapporter près de 824 millions DH.
La TIC sur les tabacs manufacturés, elle, devra se chiffrer à plus de 11 milliards DH (lisez bien milliards !).
Cerise sur le gâteau, les licences d’alcool devront drainer 12 millions de dirhams.
En guise de comparaison, la TIC sur les limonades et boissons gazeuses est estimé à près de 314 millions DH.
Alors merci qui ?
Le PLF2019 va être présenté devant le Parlement ce lundi 22 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *