Maroc : le PAM exige des interprètes amazighs dans les tribunaux

Le Parti authenticité et modernité (PAM) va saisir, ce 16 janvier au Parlement, le ministre de la Justice pour demander de prévoir des interprètes de de la langue amazighe dans les tribunaux du royaume. «Il est illogique de retrouver des interprètes pour beaucoup de langues dans nos tribunaux et que ce ne soit pas le cas pour une langue instaurée par la Constitution», souligne une source interne au parti du Tracteur qui révèle que des justiciables sont parfois lésés car ne parlant pas la langue arabe, voire même pas le dialectal marocain.

Cette demande intervient quelques jours après les célébrations du Nouvel An amazigh fêté par plusieurs activistes devant l’institution législative, alors que la revendication de faire de cette journée une journée chômée et payée ne trouve toujours pas d’écho.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. chaoui04 21:06 - janvier 15, 2018

    regardez les ,ils s’agitent en apprenant qu’un heureux événement tamazighte s’est passé en Algérie.
    Toujours accrochés aux tripes comme des morpions.Holà là.