Maroc: pourquoi le doyen des conseillers du roi a faussé compagnie aux islamistes

Le 24 février devait se clôturer à Casablanca le deuxième congrès international sur l’Islam du juste milieu organisé par un Forum qui réunit des centaines de théologiens musulmans dont ceux placés sous la bannière de l’Union internationale des Oulémas que préside le marocain Ahmed Raïssouni (ex-président du MUR).
Le moment fort de ce conclave devait être un hommage au doyen des conseillers royaux, Abbas Jirari, également un érudit à la production plus que prolifique.
Or, au dernier moment, Abbas Jirari a informé les organisateurs qu’il ne pouvait pas assister pour des raisons de santé.
Selon nos sources, il n’en est rien.
«L’homme ne voulait pas associer son image à des figures islamistes connues pour leur positions radicales et qui participaient à cette manifestation», affirment nos sources.
Pour preuve, Abbas Jirari, du haut de ses 82 ans et tout sourire, a pris part à une cérémonie à Rabat en hommage à l’avocate et poétesse Samira Faraji.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *