Maroc: un orchestre israélien joue à Casablanca à l’insu des anti-normalisation

C’est une nouvelle qui ne risque pas de plaire à l’avocat Khalid Soufiani ou à Sion Assidon, deux personnalités qui mènent la guerre à toute forme de normalisation entre le Maroc et Israël. 
Nos confrères de la presse israélienne (Times of Israel, entre autres) viennent de révéler qu’un orchestre andalou de la ville d’Ashdod a donné le spectacle d’ouverture du festival Andaloussiyat qui s’est tenu à Casablanca entre le 12 et le 15 de cet mois de décembre. 
L’orchestre, dirigé par Rafi Biton, a joué devant quelque 1.200 spectateurs dont de hauts responsables marocains.
Pour des raisons de sécurité, écrit la presse israélienne, la venue de cet orchestre au Maroc a été tenue secrète.
Officiellement, le Maroc et Israël n’entretiennent pas de relations, mais les échanges commerciaux attestent le contraire au vu de leur volume qui augmente chaque année (37 millions USD en 2017).
Ashdod, l’une des principales villes israéliennes, accueillent une forte communauté de juifs maroco-israéliens qui ont vu le jour dans des villes comme Fès, Meknès et Sefrou. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ben 02:02 - décembre 28, 2018

    Vous nous fatigue avec tout ces problèmes. On a le droit de vivre et tout le monde a le droit. On doit travailler avec Israël. Tout pour le bien des marocains partout au monde.

    1. messaoud fatmi 09:46 - janvier 1, 2019

      Reaction de valetaille à maître .
      Sans plus .

  2. Abel Mataich 03:33 - décembre 28, 2018

    Nous sommes frère et coussins juifs arabe berbère et catholique chrétiens la paix pour tous. Aziz le berbère.

    1. messaoud fatmi 10:36 - janvier 1, 2019

      Honorable ,mais on devrait soumettre la question a Tsahal et aux colons de la Palestine d abord .
      Vous risquez d etre decu par leurs reponses .

  3. Hocine 16:53 - décembre 28, 2018

    Vive Israël

    1. M. 15:45 - décembre 30, 2018

      Vive la Palestine !

    2. messaoud fatmi 09:53 - janvier 1, 2019

      Oh ,c est si bon quand emir peretz vient qualifier les marocains de chiens chez eux .
      L honneur boff ,
      On ne peut demander à une hyène de rugir comme un lion .

  4. Lauren regan 01:25 - décembre 29, 2018

    Super
    Nous voulons la paix
    Marocain juif chretien chinois francais ect…
    C est DIEU qui nous a cree
    alors RESPECTONS NOUS
    s est si simple

    1. messaoud fatmi 10:35 - janvier 1, 2019

      Honorable ,mais on devrait soumettre la question a Tsahal et aux colons de la Palestine d abord .
      Vous risquez d etre decu par leurs reponses .

  5. Abou Millal 12:33 - décembre 29, 2018

    Les mêmes mains qui jouent des instruments de musique utilisent des M16 des Uzis et autres armes. Peut-être même des tireurs d’elite ? De ce qui tirent sur les manifestants pacifiques des balles papillons ( qui déchiquettent les os et tous les tissus)
    Chaque citoyen israélien -homme ou femme – après 3 ans de service militaire est astreint à la période annuelle comme réserviste.
    La nationalité marocaine ne lave pas le soldat de l’occupation de ses crimes de guerre….

  6. C.I.P 17:11 - décembre 29, 2018

    Plus qu’un spectacle, ce projet, mené par le directeur de l’orchestre d’Ashdod, Mr Jacob Ben Simon, est un chef-d’oeuvre remarquable, dans une vision qui dépasse de réussir une fusion artistique, mais vise surtout de diffuser un message noble et rappeler que la tolérance est la clé de la cohabitation réussie.
    Ce beau tableau, marque en or combien le Maroc est, et a toujours été, un pays ou vous êtes d’abord un être humain, puis musulman, juif ou chrétiens.
    Différentes villes du Maroc témoignent de cette cohabitation entre juifs et musulmans, d’avant et d’aujourd’hui, à citer, Essaouira,Fès, Marrakech, Casablanca…. et autres. Et les enfants juifs du Maroc sont partout dans le monde avec une grande concentration à Israël. Et on ne peut que applaudir toutes les personnes qui ont fait le déplacement jusqu’ici pour défendre une cause noble et faire partie de ceux qui voient, en chacun, les points en commun et néglige les différences.

  7. Haim 21:17 - décembre 29, 2018

    Le monde a besoin de ses cousins Juifs.
    C est source de prospérité de diversité, nous sommes par bien des aspects si proche, et vice versa.

  8. S. Adil 23:47 - décembre 29, 2018

    Non, c’est pas seulement Khalid Soufiani et Sion Assidon qui ne seront pas contents, mais une majorite des marocains et d’hommes libres u Maroc ou ailleurs qui n’acceptent pas que l’art soit instrumentalisé pour blanchir des criminels sionistes.

  9. Thami 19:20 - décembre 30, 2018

    L’entité sioniste est déjà assez soutenue par tous les scélérats du monde et par la presse de caniveau. Elle n’a certainement pas besoin de l’appui de quelques collabos avilis. Les sionards spoliateurs n’ont rien à faire au Maroc.