Mohamed Lemine ould Dadde, le caillou dans la chaussure de Aziz

C’est une intense bataille de procédure qui s’est ouverte à Nouakchott autour du proçès de l’ex commissaire aux droits de l’homme Mohamed Lemine Ould Dadde , accusé d’avoir détourné près de 700 000 euros lors de son mandat. [onlypaid] Ould Dadde, qui récuse cette accusation, semble en effet être au coeur d’un règlement de compte qui dépasse sa simple personne, le Président Ould Abdelaiz étant vraisemblablement en manque de « victimes expiatoires » afin de faire oublier la chute vertigineuse de sa cote de popularité. En effet, après avoir enclenché une véritable cabale que beaucoup qualifient de « chasse aux sorcièrs » à l’encontre des grands hommes d’affaires mauritaniens-qui, du coup, ont cessé leurs investissements- Aziz souhaite se refaire une santé médiatique sur le dos de Ould Dadde. Sauf que ce dernier est décidé à vendre chèrement sa peau, et ses défenseurs seraient en contact avec plusieurs avocats internationaux de haut rang, prêts à défendre l’ex militant des droits de l’homme. Gage que Aziz est désormais très gêné par cette affaire, le report à une date « non encore confirmée » du procès, officiellement, pour des problèmes de traduction de documents. [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *