Paradis fiscaux: la liste «grise» fâche Moulay Hafid El Alamy avec Mohamed Benchaaboun

Le maintien du Maroc dans la liste «grise» par le Conseil «Affaires économiques et financières» (Ecofin), le 18 février dernier, a donné lieu à une crise entre deux poids lourds du gouvernement El Othmani: l’argentier du royaume, Mohamed Benchaaboun, et son collègue chargé du Commerce et de l’Industrie, Moulay Hafid El Alamy.

Ce dernier aurait reproché aux services de son camarade au parti (RNI) de ne pas ce qu’il fallait pour sortir le Maroc de cette liste. De multiples va-et-vient ont été entrepris entre Rabat et Bruxelles par des collaborateurs de premier plan de Mohamed Benchaaboun.

Et les remarques de MHE n’ont été du goût de Mohamed Benchaaboun. Sauf qu’au lieu de s’en plaindre publiquement, Benchaaboun s’en est seulement ouvert à certains de ses proches et quelques ministres et l’incident est clos. «Ce sont des choses qui arrivent au sein de tous les gouvernements et il n’y a pas lieu de parler de crise entre deux ministres issus du même parti», commente une source proche des deux hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *