Paradis fiscaux: le Maroc et le Qatar ne font plus partie de la liste noire de l’UE

Le Conseil des ministres des finances de l’Union européenne vient de retirer le Maroc et le Qatar de la liste « noire » des paradis fiscaux dans le monde.

Les 28 ministres européens des finances ont estimé que le Maroc avait donné des gages suffisants afin de changer ses pratiques, notamment de se conformer aux standards d’échange automatique de données de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et d’éviter de favoriser l’implantation de sociétés offshore.

Aucune explication n’a été en revanche donnée concernant le retrait du Qatar, qui pourtant figurait encore sur cette liste de dix-sept pays établie lundi 4 décembre, parmi lesquels la Tunisie et les Emirats arabes unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. brahma 20:40 - décembre 22, 2017

    C’est bizarre que l’UE a raté l’Algérie peut être que la dose magique du Maroc a enregistrée un retard.

  2. brahma 21:04 - décembre 28, 2017

    Bande d’abrutis, mais ça saute aux yeux que ces cornichons vous manipules pour vous réduire a une sorte de petits cabots bien tenu en laisse. Ils tsouflent le chaud et le froid. L’un c’est pour son argent et ‘l’autre pour les salles besognes. Et comme la Tunisie ne présente aucun de leur intérêt, le timbre n a aucune chance de sauter. Dans le le fond, les reproches de l’UE sont sont bel et bien fondés.