Paris : l’opposant algérien Rachid Nekkaz persona non grata à la soirée de la fête du Trône

Au soir du 30 juillet, Rachid Nekkaz l’opposant algérien pourfendeur des biens immobiliers « mal acquis » des dirigeants algériens à Paris, a été refoulé de la réception organisée par l’ambassade du Maroc à l’hôtel Westin à l’occasion de la fête du Trône. Rachid Nekkaz a été prié de quitter les lieux malgré ses nombreuses amitiés marocaines, et ne semble pas bénéficier d’égards particuliers de la part des autorités marocaines qui refusent de collaborer avec un opposant encombrant, au centre de plusieurs procès intentés par des personnalités influentes à Alger.
Rachid Nekkaz s’était fait remarquer au cours des deux dernières années par plusieurs coups d’éclat, notamment par des marches et des rassemblements au pied des immeubles accueillant les luxueux appartements propriété de nombreux hauts responsables algériens. S’il jouit d’une certaine crédibilité auprès de l’opinion publique algérienne, il fait en revanche l’objet de controverse auprès de nombre d’observateurs politiques, qui lui reprochent son populisme et sa complaisance vis-à-vis de certains personnages puissants, à commencer par le Président Bouteflika et son frère Saïd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Htakeb 15:05 - août 9, 2017

    Bof