PJD: le baiser de la mort à Benkirane

Réunie samedi 2 décembre à Rabat, la direction du Parti de la justice et du développement (PJD, parti islamiste au pouvoir) a définitivement tranché le sort de Abdellilah Benkirane et la question d’un éventuel troisième mandat. Cette réunion, présidée par le numéro deux du parti Slimane El Omrani, et  à laquelle le secrétaire général sortant n’était pas présent, a affirmé que l’ordre du jour du prochain congrès national les 9 et 10 décembre prochains, n’allait pas réexaminer l’amendement de l’Article 16 des statuts internes. Autrement dit, Abdellilah Benkirane ne pourra pas prétendre à un troisième mandat successif à la tête de la formation islamiste. La direction du parti , comme pour enfoncer le clou, a salué les efforts déployés par Benkirane lors de ses deux mandats, que ce soit au service du parti ou à la présidence du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *