Le PJD s’attaque au « non professionnalisme » des médias publics

Les islamistes du PJD ont un sport favori : taper sur les médias publics à chaque occasion. Ce mardi 9 janvier, Mohamed Laâraj, ministre de la Culture et de la communication doit répondre à la chambre des conseillers à une question du groupe PJD sur « le non-professionnalisme » du pôle public lors de la couverture de plusieurs événements au Maroc.

Le même ministre a passé un sale quart d’heure, le lundi 8 janvier, à la première chambre, à l’occasion de l’examen d’un projet de loi modifiant les statuts de la MAP (Agence officielle). Parmi d’autres intervenants, les députés islamistes s’étaient posé la question sur le « rôle exact » de cette agence et pourquoi l’Etat continue à la maintenir à flot.

Pour ne rien arranger, il se trouve que le président de la deuxième chambre a passé un accord de partenariat avec la MAP pour la bagatelle d’un million de dirhams. Ce qui n’a fait que jeter de l’huile sur le feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *