Le bon point du FMI au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) adresse un véritable satisfecit aux autorités marocaines pour ses « bonnes pratiques macro-économiques et l’application de réformes (qui) ont contribué à améliorer la capacité de résistance de (son) économie », selon un communiqué de l’organisation internationale basée à Washington, qui souligne notamment une accélération de la croissance du pays, de l’ordre de 4,1% pour 2017. Depuis lundi, la banque centrale marocaine, tout en continuant de fixer le cours du dirham sur la base d’un panier représentatif de l’euro et du dollar (60% et 40 %), s’est engagée en faveur d’une plus grande flexibilité dans les taux de change, la bande de fluctuation dans chaque sens passant à 2,5%, ce qui devrait permettre à son économie de préserver à terme sa compétitivité et de renforcer la position extérieure du pays.

En juillet 2016, le FMI avait accordé au Maroc une ligne de crédit de précaution d’un montant de 3,6 milliards de dollars, sans que les autorités monétaires ne l’utilisent à ce jour. Un accord qui arrivera à expiration en juillet prochain.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *