Pourquoi Bouteflika a lâché Kadhafi

La décision de geler les avoirs de la famille de Mouammar Kadhafi en Algérie a choqué plus d’un. Alors que jusque-là, Alger apportait un soutien sans faille au régime du Guide de la révolution, ce revirement est survenu après la visite dans la capitale algérienne du chef de l’Africom, le général Carter F. Ham. [onlypaid]Lors d’une conférence de presse, le général américain a démenti avoir vu des rapports officiels faisant part de l’envoi, depuis l’Algérie, de mercenaires en Libye. Mais les choses n’étaient pas aussi cordiales que l’ont rapporté les médias  Algérois. En effet, lors de sa rencontre avec les hauts responsables militaires algériens, le chef de l’Africom leur aurait montré des clichés pris par des satellites américains sur lesquels on voyait bien des colonnes de véhicules se rendant de la frontière algérienne vers l’intérieur de la Libye. Le général Carter F. Ham a également fait part à ses interlocuteurs, d’informations portant sur l’aide militaire accordée par l’armée algériennes aux brigades de Mouammar Kadhafi. Il leur aurait même affirmé que les combattants rebelles détenaient des hauts gradés de l’armée libyenne qui ont divulgué les noms des officiers algériens qui traitaient avec eux. En échange de l’arrêt de l’aide algérienne et d’un lâchage en règle de Kadhafi sur le plan politique, les Etats-Unis pèseront de tout leur poids pour que le Conseil national de transition accepte de se réconcilier avec l’Algérie. Chose qu’à Benghazi, on commence à envisager vu le poids de l’Algérie dans la région. [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *