Présidence de la CAF : comment le « deal de Rabat » a terrassé les ambitions algériennes

Ça y’est c’est plié. Le candidat sud-africain, le richissime Patrice Motsepe va être intronisé le 12 mars prochain à Rabat président de la Confédération Africaine de Football (CAF). Soutenu par le patron de la FIFA, Gianni Infantino, le propriétaire du club Mamelodi Sundowns, bénéficie également de l’appui du Marocain Faouzi Lekjaâ et du mauritanien Ahmad Yahya, deux hommes forts du footbal africain.

Selon nos sources, tout s’est joué lors d’une visite à Rabat, le 28 février dernier, de deux émissaires de Gianni Infantino auprès de Faouzi Lekjaâ. Le congolais Veron Mosengo-Omba, directeur des associations et le suédois Mattias Grafttöm ont proposé au président la FRMF une solution qui arrangerait tout le monde…sauf l’Algérie. Au début réticent face à la candidature du candidat sud-africain, la diplomatie sportive marocaine a su jouer habilement pour ne pas de mettre sur le dos l’homme puissant du football mondial et en même temps éliminer le candidat algérien au conseil de la FIFA. Poste qui devrait revenir logiquement à Faouzi Lekjaâ.

Grâce à ce « deal », le mauritanien Ahmed Yahya et le sénégalais Augustin Senghor vont hériter de deux postes de vice-présidents à la CAF. Une manière tenir Patrice Motsepe à l’œil et préparer Ahmed Yahya à prendre la relève du sud-africain.

Le « deal de Rabat » a complètement anéanti les chances de l’Algérien Kheïreddine Zetchi, mais laisse dans la course l’égyptien Hani Abo Rida qui pourrait siéger au conseil de la FIFA avec Faouzi Lekjaâ.

Répondre à mouss Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mohamed 15:52 - mars 10, 2021

    Vous êtes tombés bien bas…

    1. turbolotfi 11:21 - mars 12, 2021

      Vous savez, ce sont des prêtés pour un rendu, des discussion de marchands de tapis, comme dans le monde entier.
      Que pensez-vous, que le président du conseil de l’Europe (par exemple) a été choisi comme ça? Vraiment!? Tout est le fruit de discussions ardues.
      Pareil dans toutes les organisations du monde. Je suis d’accord pour dire que c’est pas très « sportif » mais bon la prochaine fois cela nous apprendra à être plus solidaires entre nous (les maghrèbins) .
      Sinon, nous serons que des pions et une valeur d' »ajustement » pour les autres…. .

  2. Mansour Essaïh 04:37 - mars 11, 2021

    Le régime des ex-caporaux s’est muté en un serial perdant : Sahara marocain, Libye, Mali, CPS (Conseil de paix et de sécurité de l’UA)…

    Bon vent pour le HIRAK qui gagne chaque jour en légitimité, en puissance et en sympathie internationale.

  3. Nouri 09:09 - mars 11, 2021

    Vous relayez les fakes news du Makhzen. Où votre prétendu professionnalisme ?

    1. mouss 10:29 - mars 12, 2021

      achetez vous un brin de dignite et allez deblaterez sur vos sites du plus grand pays d afrikque de la puissance militiare li franca ka te drab liha alef hsab
      de l’mondoma taibiya aoula fi afiquiya (haba min hab ou kariha men karihe
      ;le pays dont le monde entier est jaloux de sa fierte ect..ect..ect…..et arre(ez de onous faire ch.…… je n ai jamais été renifler le derriere de la presse algeriennecomme vous venez le faire dans la presse marocaine c est ca la digniote