Vidéo. Le président de la FOREM accuse le Maroc d’inonder l’Algérie de Hachich

Les Algériens semblent avoir trouvé une arme de prédilection pour attaquer le Maroc. Après Abdelkader Messahel, c’est au tour de Mustapha Khiati, président de la FOREM, de charger le royaume.

Mustapha Khiati est président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM).

Invité le 31 octobre sur les ondes de la troisième station de la radio algérienne, il a accusé le Maroc d’inonder son pays de résine de cannabis. Le responsable algérien, dans son argumentaire, a affirmé que le royaume se trouvait dos au mur face au coup de verrou des frontières européennes et que, de ce fait, il se rabat sur son voisin de l’Est.

Des déclarations qui ne risquent pas de passer inaperçues à Rabat, tout comme pour la polémique suscitée par les propos de Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères, qui avait accusé le Maroc de blanchir l’argent de la drogue via ses banques.

Pour rappel, les propos de Messahel ont poussé le Maroc à convoquer le chargé d’affaires de l’ambassade algérienne à Rabat au siège du ministère des Affaires étrangères. De même, Rabat avait rappelé son ambassadeur à Alger, Lahcen Abdelkhalek, pour consultation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Alloui Aliane 18:00 - novembre 1, 2017

    Mais c’est la réalité. Tout le monde le sait , le Maroc est le premier producteur mondial de cannabis ! Il approvisionne le marché européen , maghrébin et l’Afrique sub saharienne.

    1. Elidrissi 08:26 - novembre 3, 2017

      Et alors, où est le problème ? L Europe a déjà un approvisionnement par un production locale et légale à hauteur de 80% ? le sais tu ?

    2. Elidrissi 08:38 - novembre 3, 2017

      Et lis ta presse locale, tu constateras au il existe dans ton pays une production locale dans tout le pays dont les milliers d oasis : les gendarmes passent leur temps a détruire les champs : c est noir sur blanc dans les faits divers de ta presse locale. Il peut être estimé que la production locale algérienne satisfait à hauteur de 80 % le marc hé algérien. Puis s il y a marché c est qu il y a consommateur , si consommateur il y a barons locaux de la drogue , s il y a des barons c est que le pouvoir local ou n a pas fait son boulot d épuration ou est il intéressé ? Ou les deux ! Et comme il ne fait pas les deux tous les karkoubi et autres médicales ont chez nous provenance : l Algerie. Alors je vous donne un BALAI ?

  2. BELMAHJOUBI MOHAMED 10:37 - novembre 2, 2017

    الجزائر الشقيقة تعاني من مشاكل داخلية وخارجية ، وتحاول جهد المستطاع تارة بالتشويش على سياسة المغرب في الميدان الاقتصادي واخرى
    وضعها العصا في عجلة استرجاع الانفصاليين لبلدهم الام المغرب ، بشنها حملة دبلوماسية مسعورة مقرونة بالوشايات الكاذبة التي لا تستند لاي اساس قانوني يذكر ، كما ان الشقيقة الجزائر تعاني من سحب ثقة مواطنيها في النظام ، بسبب تفشي الفساد و نهب خيرات البلاد دون محاكمات ،كما ان الشقيقة الجزائر تعيش تخوفات مجانية بسبب التفوق العسكري المغربي ،و دخوله عهد الاقمار الاصطناعية ،ناهيكم عن تفوقه في ميدان التطور السككي السريع TGV، صناعة الطيران و السيارات و الاوراش الكبرى المختلفة و التطور العمراني و السياحة الثقافية وغيرها من المميزات التي يمتاز بها الغرب دوليا من صادرات متنوعة وراسمال بشري متطور له صيت دولي ،وكون الشقيقة الجزائر اصبحت معزولة و مريضة.و هي لا تستطيع اليوم ان تحمي حتى حدودها الشاسعة التي اصبحت بالنسبة للمغرب مصدر قلق لعبور الجريمة المنظمة و المخدرات بانواعها و التي تفوح رائحتها من بعض الكبار بالجزائر الشقيقة الذين يتاجرون بالسموم على حساب الشعب الجزائري و بمثابة حرب افيون على المغرب ، نتمنى صادقيين من حكام الجزائر الحوار و التفاوض من اجل مستقبل شعوب المغرب الكبير دون الزج بهم الى الانشقاق و نشر العداوة و البغضاء بين الاخوة الاشقاء

  3. Abdennebi 12:52 - novembre 3, 2017

    Comme disait le poète arabe:

    « La moitié de l’être est sa langue,
    l’autre moitié est son flair,
    et il ne reste que l’image su sang,
    et il ne reste que l’image de la chair. »

    Mr Messahel n’a ni la langue, ni le flair,
    il n’est que du sang,
    il n’est que de la chaire.
    Il ne porte même pas son nom,
    il aurait dû seulement se taire.

    Abdennebi

  4. omar 22:43 - novembre 5, 2017

    les autorites algeriennes parlent du traffic de drogue comme s’il n’y avait pas de frontieres avec le Maroc.Elles sont fermees et les Algeriens s’entetent a les garder fermees.Mais alors pourquoi la drogue passe?Que fait l’armee dses frontieres,et les milliers de gendarmes,les policiers ,la douane??La vetite c’est qu’il y a complicite du cote algerien!

  5. Brisk 08:55 - novembre 15, 2017

    Mais , c’est une évidence , poser la question M6, la réponse sera positif, puisqu il ne peut pas le caché pour la simple raison au il dégage cette bénéfique odeur a cent a ronde.