Quand l’Arabie saoudite se rapproche un peu plus d’Israël

 

Si l’Arabie saoudite n’entretient toujours pas de relations diplomatiques avec l’Etat d’Israël et qu’elle réclame toujours le retrait israélien des territoires occupés depuis la Guerre des six-jours en 1967, l’interview que vient d’accorder Mohammed Ben Salman au mensuel américain The Atlantic pourrait en surprendre plus d’un au sein du monde arabe. Le prince héritier, nouvel homme fort de l’Arabie saoudite, affirme ainsi que son pays « n’a pas de problèmes avec les Juifs », et que les Israéliens, tout comme les Palestiniens, « ont le droit de vivre sur leur propre terre ».

Autant de déclarations qui ne font que confirmer le début de rapprochement avec l’Etat hébreu entamé à la fin de l’année dernière par la diplomatie saoudienne. Un rapprochement largement encouragé par l’Amérique de Donald Trump, mais aussi par le royaume de Bahreïn et les Emirats arabes unis, deux fidèles alliés de Riyad, qui ne cessent de plaider depuis quelques temps en faveur d’une levée du boycott d’Israël par les pays arabes. De nombreux soutiens pour faire face à un ennemi commun qui n’est autre que l’Iran.

Pour sa part, Israël ne verrait pas d’un mauvais œil un véritable rapprochement diplomatique, au-delà de la simple coopération tactique déjà en place avec le royaume saoudien. Car isolé au sein d’un monde arabe hostile, l’Etat hébreu ne peut qu’accueillir avec bienveillance toute ouverture en provenance des pays de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. chaoui04 14:34 - avril 3, 2018

    Quand l’Arabie saoudite se rapproche un peu plus d’Israël avec e royaume du roitelet de SHLOMO6 .Les traîtres.
    Au fait et ce mensonge du maknez?
    omme il fallait s y attendre, la supercherie du Makhzen qui a remué hier ciel et terre en accusant le front Polisario d’avoir effectué une incursion dans une zone tampon, n’a trompé personne. La ruse de guerre n’a pas marché, pour faire diversion aux échecs diplomatiques du royaume n’a pas marché. En effet, les Nations unies ont démenti catégoriquement lundi en début de soirée, les prétentions marocaines accusant l’armée du Polisario d’avoir pris possession d’un poste démilitarisé de la Minurso.

    Faux, corrige le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric cité par l’AFP s’appuyant sur le rapport de la mission de l’ONU au Sahara occidental, sur place à Guerguarat, qui «n’avait observé aucun mouvement d’éléments militaires dans le territoire nord». C’est là un cinglant démenti aux élucubrations de l’ambassadeur du Maroc aux Nations Unis, Omar Hilale, qui est monté sur ses grands chevaux et menacé le Polisario d’une intervention des forces armées royales qui « n’attendent que le signal».Les bambins menteurs.Hahahahahaaha

    1. Babou 18:41 - avril 3, 2018

      Chouha 04 l’article parle de l’arabie Saoudite et non du Maroc 🇲🇦 d’une part,d’autre part quand tu donnes des infos va jusqu’au bout car dans l’article même il est dit que Guterres demande au polisario de se retirer de la zone tampon surtout que le dernièr rapport de Guterres est plutôt favorable au Maroc 🇲🇦 ton petit Messahel a été convoqué à Berlin par Horst Köhler ce qui signifie qu’il considère l’algerie Comme partie prenante du conflit et puis pour finir un petit article pour mon petit mamlouk turc

  2. Bensenouci 03:17 - avril 4, 2018

    L’Arabie Saoudite a toujours négocié avec Israël, au debut en secret et maintenant ouvertement sous la pression permanente des USA et compères qui l’utilise et lui sourire le fric jussu’au dernier sou. Alliée des USA et d’Israël le but est de barrer la route a l’Iran qui est une menace pour les deux de par son influence grandissante dans la region. Si l’Iran gagne avec ses alliés( Russie, Syrie, Irak..) cette bataille l’Arabie sombrerait définitivement dans le chaos une fois pressée comme un citron et sera divisée en 3 en perdant le Hdjez. En se prenant pour un GRAND alirs q’elke n’a ni la capacité ni les moyens de sa politique elle finira fatalement dans la fange. Au fait ces milliards que Mr Trump lui soutire elle aurait bien pu aider avec, les Palestiniens. La chute des Al Saoud n’est qu’une question de temps, le sang qu’elle a déversé dans toute l’Arabie et le Chem l’engloutira et ses amis avec.