Ramadan: des dattes israéliennes se vendent au Maroc, en catimini et plus chères

Comme chaque ramadan les dattes israéliennes écoulées sur le marché marocain suscitent la polémique. Cette année ne déroge pas à la règle et les dattes en provenance d’Israël ont toujours la cote, sauf que la plupart des commerçants préfèrent les vendre en catimini. A Casablanca et dans les localités voisines, a constaté un journaliste de Maghreb Intelligence, ces dattes (des Medjoul ou Majhoul) sont vendues 180 dirhams le kilogramme contre 150 dirhams pour les dattes marocaines du même genre.

Dans certains commerces casablancais, les dattes israéliennes atteignent même les 200 dirhams le kilogramme. «L’emballage et la qualité y sont pour beaucoup», nous avoue ce commerçant dans un quartier huppé de la capitale économique du Maroc.  officiellement, le Maroc et Israël n’entretiennent pas de relations, mais cela n’empêche pas des échanges commerciaux de plusieurs dizaines de millions de dollars et des flux de touristes par milliers, chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *