Rif: les inquiétudes de Madrid suscitent le courroux de Rabat

Jusqu’à présent, Madrid freinait des quatre fers pour ne pas s’immiscer dans la crise née à quelques kilomètres de ses frontières. Pourtant, face à l’escalade de ces derniers jours dans le Rif, et sous la pression des députés d’ERC, de Podemos et du PSOE, le numéro deux de la diplomatie espagnole Ildefonso Castro, a appelé Rabat à privilégier la voie du dialogue et du respect de l’Etat de droit dans la région. Lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères du Congrès, le diplomate a précisé à ses interlocuteurs que les revendications dans le Rif étaient purement « socio-économiques ». Selon des sources gouvernementales à Rabat, cette intrusion espagnole dans les affaires internes marocaines est qualifiée de maladresse. Et Rabat ne devrait pas tarder à « laisser éclater sa colère » face à la prise de position espagnole.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *