Saêdeddine El Othmani et le « culte du robinet »

Le chef du gouvernement marocain a un sérieux problème de communication. Sans que personne ne le lui demande, il a juré ses grands dieux, ce 7 février lors de la visite d’une station de l’ONEE à Rabat, qu’il buvait de l’eau du robinet et que plusieurs de ses ministres en faisaient autant. Une manière, très gauche et profondément populiste, de dire aux Marocains qu’il n’y avait aucune crainte à se faire quant à la qualité de l’eau du barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah qui est servie à près de sept millions de Marocains.

Pour le gouvernement dirigé par les islamistes, c’est la deuxième bourde du genre après celle de Bassima Hakkaoui qui avait affirmé qu’avec 20 dirhams de revenus par jour, le Marocain n’était pas pauvre. Depuis, la ministre de la Famille et de la solidarité est devenue la star des réseaux et même chez le petit peuple. Les commerçants surnomment désormais « Bassima » le billet de 20 dirhams.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *