Sahara: la parcimonie douteuse d’Ilyas El Omari

A Laâyoune, chef-lieu du Sahara où l’écrasante majorité des chefs de partis s’était déplacée lundi pour protester contre les incursions du Polisario dans la zone-tampon, Ilyas El Omari a encore créé la surprise. Disposant de trois minutes à la tribune pour une allocution au nom de son parti, le PAM, deuxième force politique du pays, il a étonné l’assistance en affirmant qu’il serait très bref, et c’est ce qu’il fit, débitant quelques pauvres phrases avant de céder le micro.

« Représenter le PAM semble devenir son dernier souci et on dirait que ce fut une sorte de punition pour lui de venir à Laâyoune », commente sur place un cadre du PAM. « Ce qui l’intéresse actuellement est de se maintenir à la tête du parti et de continuer à se venger de ses détracteurs au sein de sa formation politique », ajoute notre interlocuteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. chaoui04 08:14 - avril 15, 2018

    Dites SAHARA OCCIDENTAL qui appartient au Polisario