Sale temps pour la presse magazine marocaine : TelQuel et Economie & Entreprise dans l’œil du cyclone

Le secteur de la presse passe par des moments cruciaux actuellement et l’inquiétude est de plus en plus grandissante parmi les professionnels et surtout les journalistes. Et deux mauvaises nouvelles en l’espace de deux jours. À l’hebdomadaire TelQuel, qui prépare les célébrations de ses vingt ans d’existence, les journalistes ont décidé de faire une grève de signature, se limitant aux contenus fournis par les agences de presse. Ils entendent ainsi protester contre la décision de leur patron, l’homme d’affaires Khalid El Hariry qui a sabré 20% de leurs salaires pour le troisième mois consécutif. Une décision injustifiée, répondent les journalistes.

Au mensuel Économie et entreprise, Hassan Alaoui a opté pour une issue plus radicale. Il a tout simplement décidé de licencier tous les journalistes, une équipe très réduite, et de baisser le rideau.

Hassan Alaoui veut effectuer un travail de refonte de son journal avec une éventuelle reprise au début de l’année 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *