Sebta, victime du «containment» marocain

Ce n’est pas une guerre que le Maroc livre à Sebta et Mellilia, mais cela y ressemble étrangement. Les officiels marocains nient toute volonté de nuire aux intérêts économiques des deux villes «africaines» de l’Espagne.

Pour preuve, ils affirment que les contrebandiers ne sont pas inquiétés et les marchandises en provenance des deux villes circulent quasi librement au Maroc. Cela ne suffit pas à rassurer les responsables espagnols des deux villes réclamées par le Maroc. Ceux-ci crient haut et fort qu’au Maroc il existe un plan ambitieux pour « étrangler » économique Sebta et Mellilia et les rendre ainsi inutiles et surtout onéreuses pour l’Espagne. D’Après des commerçants de la ville de Sebta, le Maroc est en train de gagner son pari. « Personne ne peut reprocher au Maroc de développer ses territoires et de les doter d’infrastructures performantes », s’exclame un responsable du parti populaire de la ville. Le seul hic est que ce développement se fait au détriment de l’économie de Sebta, ville la plus touchée par le dynamisme marocain. Le projet Tanger-Med a complètement transfiguré le Nord-Ouest du Maroc et a ringardisé la ville de Sebta. Malgré des promos à répétition, une aide à profusion et des efforts marketing, les Marocains boudent la ville-préside qui n’est plus à leur goût.
Depuis le début de l’été, les commerces de Sebta vivent des moments difficiles. « l y aurait une baisse de 30 % constatée depuis le mois de janvier et cela semble s’accentuer en été», se lamente un commerçant espagnol. Plusieurs de ses collègues estiment que la situation ne peut plus durer comme cela, d’autant plus que le Maroc pousse son avantage jusqu’à menacer économiquement le port d’Algésiras. Les responsables de la ville, en détresse, arpentent déjà les couloirs à Madrid en réclamant un plan Marshall afin de sauver ce qui pourrait encore l’être. Cependant, les Marocains font comme si cela ne les regardait pas vraiment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *