Sefrioui dans le giron de Ciments du Maroc

La carte des producteurs du ciment au Maroc a été profondément remaniée vendredi dernier. Lors de négociations marathoniennes entamées

depuis quelques mois, le groupe Addoha- qui doit lancer la production de sa cimenterie située à Ben Ahmed dans la région de Settat le 24 avril prochain-a cédé 50 % de sa filiale Ciments de l’Atlas à Ciments du Maroc, filiale de l’Italien Italcementi. Techniquement, il s’agit d’une participation croisée entre Douja Promotion qui contrôle les Ciments de l’Atlas et Ciments du Maroc. Pour le moment, le « Top Management » du groupe italien n’a pas communiqué sur les parts cédé à Anas Sefroui en contrepartie des 50 % pris dans les Ciments de l’Atlas.
En prenant possession de la cimenterie, Ciments du Maroc profite d’un apport en production de 1,6 millions de tonnes en attendant la mise en service de la deuxième cimenterie prévue à Beni Mellal.
Ciments du Maroc dont le capital est contrôlé à hauteur de  58 % par Ciments Français (eux-mêmes acheté par Italcementi), de 7, 80 % par la CIMR et de 5,6 par FIPAR Holding dispose de trois sites de production à Agadir, Safi et Marrakech. La société vient de se repositionner sur le marché et menacerait sérieusement la première place occupée par le groupe français Lafarge.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *