Tirs groupés au Parlement contre la ministre islamiste Bassima Hakkaoui

Dure sera la rentrée parlementaire pour Bassima Hakkaoui, ministre de la Famille et de Solidarité. La ministre islamiste aura à subir les tirs groupés des parlementaires de la première chambre le lundi 15 octobre.

Aussi bien l’opposition (PAM) que la majorité (PJD, PPS, USFP, MP, UC) ont décidé de lui adresser des questions orales d’actualité sur le décès d’un diplômé chômeur non-voyant tombé du toit de son ministère où il était en sit-in avec un groupe de jeunes qui demandaient à être embauchés dans la Fonction publique.

C’est dire que Bassima Hakkaoui va passer un sale quart d’heure au Parlement qui ouvre ses portes ce vendredi 12 octobre. La ministre islamiste a suscité la polémique pour sa gestion de cette crise et pour ses déclarations après le décès du diplômé chômeur. Certaines voix demandent son débarquement du gouvernement, y compris au sein de son parti, le PJD.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *