Les trois heures qui ont semé la panique en Algérie 

Abdelaziz Bouteflika aime à tromper son monde. Mercredi, alors que le premier Conseil des ministres de la nouvelle ère Ouyahia devait se tenir à 14 heures, le président algérien s’est fait attendre. Un Conseil des ministres réuni à la résidence de Zéralda, dans laquelle Abdelzaziz Bouteflika réside depuis maintenant plus de trois ans en raison d’une santé quelque peu précaire, car équipée d’une clinique ultra moderne, au cas où. L’attente du gouvernement au grand complet aura duré près de trois heures, sans que la moindre explication ne soit fournie. Ce qui n’a pas manquer de nourrir les rumeurs les plus folles au sein des rédactions algériennes sur une possible disparition du Président, alors que nombre de ses opposants appellent depuis plusieurs jours à sa destitution pour raisons de santé. Las, le Conseil des ministres s’est bien tenu en sa présence et le plan d’action du nouveau gouvernement adopté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *