Tunisie-Israël: les affaires, officieuses, marchent malgré la position de boycott officielle

Un début de scandale dans les milieux politique et d’affaires en Tunisie. Le ministère du Commerce, dirigé par Mohamed Boussaid, vient d’annoncer l’ouverture d’une enquête au sujet de plusieurs entreprises du pays qui font des échanges avec l’Etat hébreu, allant ainsi à l’encontre de la position officielle qui rejette toute forme de normalisation avec Israël.

Les relations entre Tunis et Tel-Aviv passent par une période tension depuis quelques mois quand l’ancien ministre d’État aux Domaines, Hatem El Euch, avait révélé avoir été informé par des diplomates européens qu’Israël comptait demander une compensation pour les biens spoliés des juifs tunisiens qui ont dû quitter le pays entre 1967 et 1973. Cette compensation pourrait se chiffrer à plusieurs centaines de millions de dollars et pèserait lourdement sur les finances, déjà fragiles, de la Tunisie.

À Tunis, on accuse surtout Israël de faire recours à diverses et grandes pressions pour aboutir à une normalisation des relations comme l’ont fait plusieurs pays arabes dont le Soudan et le Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Madi 17:28 - avril 13, 2021

    Assez d ypocrisie !le principal intéressé,LA PALESTINE ne trouve rien à redire et ne proteste pas

  2. Nouri 11:50 - avril 14, 2021

    Laissez la Tunisie, le seul État démocratique du Maghreb, tranquille !!! Vous avez normalisé vos relations avec Israël, n’essayez pas de trouver des justificatifs en lorgnant ailleurs et en bottant sur la touche.

    1. mouss 06:28 - avril 17, 2021

      eux plutôt que vous………….