Un seul secteur marche : la bière

Alors qu’une véritable sinistrose s’est emparée de l’économie tunisienne depuis une année, il y a un secteur qui cartonne. D’après des chiffres officiels, les ventes de bière ont enregistré en 2011 une hausse de 11 %, alors que la production s’est, quant à elle, accrue de 10 % à un million et demi d’hectolitres. [onlypaid]Une prouesse quand on sait que le tourisme, qui est l’un des plus grands secteurs de consommation de bière, a beaucoup baissé l’année dernière. Alors les Tunisiens ont-ils trinqué à la santé de leur révolution toute l’année ? Peu sûr. L’explication se trouve, selon des observateurs à Tunis, dans le trafic vers la Libye. Dans ce pays, pendant presque quarante ans l’alcool a été prohibé. Pendant le soulèvement contre Kadhafi, plusieurs réseaux se sont organisés pour faire acheminer les « spiritueux » de la Tunisie voisine vers la Libye. Les Libyens, d’après nos informations, sont très friands de bière tunisienne qu’ils consommaient volontiers pendant leurs vacances dans le pays du jasmin. L’Union économique maghrébine se fera-t-elle d’abord autour d’une chope ? [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *