Un véritable carnage planifié par AQMI à Nouakchott

Aqmi veut la tête du général Mohamed Abdel Aziz. La franchise maghrébine de la nébuleuse terroriste Al-Qaida est passée à l’acte pour venger ses martyrs tués à la fin 2010 par l’armée mauritanienne au nord du Mali. Ses combattants allaient commettre un véritable carnage à Nouakchott si ce n’était la vigilance des habitants de Néma, ville frontalière avec le Mali. Samedi dernier, des habitants de cette ville ont informé le QG de la cinquième région militaire à Néma, de l’infiltration en provenance du Mali, de trois véhicules suspects qui seraient bourrés d’explosifs. Une alerte générale a donc été déclenchée aussitôt et plusieurs unités mobiles se sont mises à la trousse des véhicules suspects. Un des trois groupes terroristes, dont deux Mauritaniens, avait pour mission de liquider physiquement le président Mohamed Abdel Aziz. Traqué par les unités mobiles de l’armée, un des trois véhicules est parvenu jusqu’à Nouakchott. Mercredi 2 février à 1h 48 GMT, une unité du Bataillon Chargé de la Sécurité Présidentielle (BASEP) a intercepté le véhicule suspect près de la mougataa (préfecture) et du Commissariat de police Riyad I à Nouakchott, avant de l’atteindre par un tir de roquette RPG. Selon une source proche d’Aqmi basée au nord du Mali, il y avait deux djihadistes seulement à bord de ce véhicule et non pas trois comme annoncé par l’armée. Ces derniers, précise la même source, avaient pour consignes de faire exploser leur véhicule au lieu de se faire prendre vivants par l’armée. Les occupants du véhicule ont été soufflés par la forte explosion et leurs corps entièrement déchiquetés. Ils étaient difficilement identifiables. L’explosion a fait neuf blessés dans les rangs de l’armée mauritanienne.
Deux autres véhicules suspects déjà repérés, sont activement recherchés par l’armée qui aurait par ailleurs arrêté dans le Sud-Ouest du pays, un terroriste, membre du groupe des kamikazes. Selon la même source, Aqmi compte diffuser dans les jours qui viennent, un enregistrement vidéo dans lequel les kamikazes affichent leurs intentions de venger leurs frères tués par l’armée mauritanienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *