«Wiqaytna», une application de traçage du Covid-19 qui ne sert à rien ?

Comme beaucoup d’autres pays du monde, le Maroc s’est doté d’une application de traçage des cas de Covid-19. Annoncée le 12 mai et mise en route, en grande pompe, le 1er juin par le ministre de la Santé, le mystère entoure toujours «Wiqaytna».

On ne parle pas évidemment du coût qu’aura nécessité cette application développée par les ministères de la Santé et de l’Intérieur, en collaboration avec l’Agence du développement du digital (ADD), l’Agence nationale de réglementation des télécommunication (ANRT) et plusieurs entreprises spécialisées.

Mais il est temps de s’interroger sur son utilité. «Pourquoi le ministère de la Santé ne nous a jamais dit combien de cas ont été détectés grâce à cette application?», s’interroge un spécialiste casablancais de la santé.

Pour notre source, dont les propos ont été confrontés à d’autres sources, la réponse est toute simple: les cas détectés grâce à «Wiqaytna» ne dépassent pas la dizaine. Ce qui est très bizarre pour une application téléchargée plus de deux millions de fois et dans un pays où les cas en 24 heures dépassent parfois les 3.000.

Le autorités françaises ont eu le courage de dire que l’application hexagonale «StopCovid» a été un fiasco et annoncé, du coup, une nouvelle version pour bientôt.

Khalid Aït Taleb, ministre marocain de la Santé, aurait-il le même courage, ne serait-ce que pour fournir un début d’explication?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *