Yazami et Sebbar à couteaux tirés

Après un départ en fanfare du nouveau Conseil national des droits de l’homme (CNDH), cette instance en charge des droits de l’homme au royaume chérifien connait beaucoup de difficultés. [onlypaid]La première qui a fait surface est l’incompatibilité d’humeur entre le président du Conseil, Driss Yazami et son secrétaire général Mohamed Sebbar. Le premier se montre très réticent et très conservateur dans ses démarches, alors le second est plus volontariste et plus entreprenant. D’ailleurs, d’après des sources en interne, Mohammed Sebbar serait très agacé par les tergiversations du président du CNDH qui, à chaque fois qu’il s’agit de publier un communiqué, se révèle être très tatillon. Il faut dire qu’au CNDH qui a remplacé le défunt CCDH, c’est le secrétaire général qui joue le rôle politique, alors que le président est réduit à faire de l’administratif. Une situation que Driss Yazami essaie tant bien que mal de surmonter.  [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *