Algérie-Maroc: mais à quoi joue Ahmed Ouyahia ?

A la veille de la 14ème réunion à Alger des ministres des Affaires étrangères du « Dialogue 5+5 sur la Méditerranée occidentale », en présence du chef de la diplomatie marocaine comme le révélait Maghreb Intelligence dès vendredi, le premier ministre algérien Ahmed Ouyahia s’est une nouvelle fois lâché contre le Maroc. Lors d’une conférence de presse tenue ce samedi à Alger, le chef du gouvernement algérien a une nouvelle fois pointé son voisin de l’ouest du doigt, affirmant que tout le monde sait où se trouve le haschich en Afrique du nord, qu’il ne vient pas d’Afghanistan. « Si la décision me revenait, j’appliquerais la peine de mort contre les trafiquants de drogue, pas à ceux qui la vendent au gramme, mais à ceux qui la font rentrer » dans le pays, a ajouté le premier ministre. Deux jours auparavant, sans citer nommément le Maroc, Ahmed Ouyahia l’avait accusé d’agresser le peuple algérien en l’inondant de haschich et de cocaïne.

Une nouvelle accusation qui a tout l’air de vouloir faire sortir la diplomatie marocaine de ses gonds, alors que la présence dimanche à Alger du ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, semble de plus en plus indisposer les autorités algériennes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.