Chez les islamistes marocains, on pardonne tout à Abdelkader, mais rien à Amina!

Quand on est militant ou dirigeant au sein du parti islamiste qui dirige le gouvernement, il vaut mieux être un homme et non une femme. Pour s’être offert quelques virées parisiennes et avoir ôté son voile, la députée et dirigeante Amina Mae El Ainine a été clouée au pilori. Ses frères sont allés jusqu’à lui ériger une sorte d’échafaud: privée de postes de responsabilité au sein du bureau du Parlement (dont elle était, pendant plus de deux ans la vice-président), privée de la présidence d’une commission (en faveur de Bouthaina Karrouri, la femme de Abdelali Hamieddine)… A tel point qu’elle a songé et songe toujours à changer de parti et aller voir ailleurs.En résumé, on ne pardonne rien à la jeune députée.

Scène numéro 2: au début de ce mois, les médias français ont déterré une vidéo remontant au mois de mars 2014. Cette vidéo immortalise une somptueuse fête donnée, au Château de Versailles (excusez du peu!) par Carlos Ghosn. Parmi les invités (voir la vidéo), on reconnaissait un certain Abdelkader Amara, ministre du Commerce à l’époque et actuel ministre de l’Equipement et du transport, reçu avec les honneurs dignes d’un haut dignitaire, puisque faisant partie de 160 invités, pas plus. Mais là n’est pas la question. Sur la même vidéo, on voyait le ministre islamiste profiter des délices, sûrement pas Halal, servis par le staff du célèbre chef Alain Ducasse (re-excusez du peu). A un certain moment, Abdelkader Amara porte à sa bouche une coupe qui, selon toute vraisemblance, ne contenait nullement du petit lait ou du «khoudenjal» (mixture chère aux barbus du Maghreb).

Quelques rares médias marocains ont soulevé la question et demandé des précisions au ministre qui, évidemment, n’a pas répondu. Mais quid alors du parti, soucieux de son image de défenseur de la «piété»? Rien. Nada! «Cette histoire a fait l’objet de quelques discussions en aparté, mais n’a pas été soulevée au sein de la direction», nous déclare une source au parti du chef du gouvernement. Morale à géométrie variable? Ou des égards à un dirigeant qu’on dit «craint» et «puissant» au sein du PJD?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ami 09:06 - mai 27, 2019

    As salam aleykoum,
    Par expériences lors de ces événement ou des personnes musulmanes sont présents les traiteur sélectionner serve de la viande halal