Exclusif. Abdelmedjid Tebboune écarte le général-major Mohamed Kaidi de son voyage en Arabie Saoudite

Symbole de l’ère du chef d’Etat-Major de l’Armée algérienne, le défunt Gaid Salah, le général-major Mohamed Kaidi, est en train de connaître sa chute. L’ex-chef du centre des opérations du Chef d’Etat-Major qui est devenu depuis la chute des Bouteflika le 2 avril 2019 et le général Tartag le 4 mai 2019, le coordinateur opérationnel des services secrets algériens auprès de l’Etat-Major, a perdu aujourd’hui beaucoup de ses pouvoirs et depuis la mort de Gaid Salah, il n’assure plus aucune fonction auprès de l’ex-DRS. Il est resté uniquement en poste au ministère de la Défense Nationale.

Pis encore, le Président Abdelmadjid Tebboune a écarté Mohamed Kaidi de la délégation qui l’a accompagné lors de sa visite d’Etat en Arabie Saoudite. Un geste fort à travers lequel le Président Tebboune a voulu affirmer son pouvoir en refusant de travailler avec ceux qui voulaient introniser à sa place Azzedine Mihoubi, l’ex-candidat aux élections présidentielles du 12 décembre 2019, le candidat chouchou de certains généraux et dirigeants de l’institution militaire algérienne.

Selon nos sources, Abdelmadjid Tebboune ne tardera pas à imposer un changement au sein de l’institution militaire pour remplacer plusieurs officiers supérieurs impliqués dans la campagne électorale en faveur de son adversaire, Azzedine Mihoubi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.