Exclusif. Crise entre l’Algérie et le Mali : le Qatar entre en lice pour calmer le jeu entre les deux pays

Une désescalade a été amorcée dans la crise diplomatique qui oppose l’Algérie au Mali depuis la fin du mois de décembre 2023. Plusieurs sources concordantes ont confirmé le retour de l’Ambassadeur d’Algérie à Bamako le 5 janvier dernier. Et l’ambassadeur malien en Algérie devra faire son retour à Alger au début de cette semaine, attestent les mêmes sources. Cette désescalade intervient au moment où le Qatar est entré en contact avec les autorités maliennes pour proposer un renforcement des relations bilatérales et des projets d’investissement au profit du développement local du Mali.
Selon des sources diplomatiques algériennes, l’intervention du Qatar a joué un rôle favorable dans la décrispation des relations entre Alger et Bamako. Allié de l’Algérie dans plusieurs dossiers géopolitiques, le Qatar a tenté une approche séduisante à l’égard des dirigeants de l’autorité de transition malienne pour faire baisser la tension et réduire le fossé de l’incompréhension qui sépare le régime algérien des autorités maliennes.
Selon nos sources, le Qatar ne peut pas se permettre d’assister les bras croisés à l’effondrement de l’influence algérienne dans le Sahel car cela profite beaucoup aux Emirats Arabes Unis, le principal rival géopolitique du Qatar dont l’influence est de plus en plus grandissante sur le continent africain. Pour Doha, l’Algérie doit rester ce barrage qui peut ralentir la percée du lobbying émirati sur le continent africain. Et c’est pour cette raison que le Qatar est intervenu rapidement pour tenter de ramener les dirigeants maliens à la raison en œuvrant pour une rapide réconciliation avec Alger.
Ce processus semble, assurent nos sources, avoir connu un important développement avec la visite au Qatar ce 7 janvier 2024 d’Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Reçu en grande pompe par Abdulrahman bin Jassim Al Thani, Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, le chef de la diplomatie malienne s’est longtemps attardé avec ses interlocuteurs qataris sur les tensions qui secouent tout le Sahel depuis fin 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *