Exclusif. Emmanuel Macron subit des pressions pour lâcher Abdelaziz Bouteflika

Le Président français Emmanuel Macron est en train de subir une énorme pression pour lâcher Abdelaziz Bouteflika, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes proches de l’Elysée. Des conseillers spécialistes de l’Afrique du Nord, des hommes d’affaires ou des diplomates français qui ont déjà travaillé avec l’Algérie ne cessent de suggérer à Macron de retirer son soutien au 5e mandat brigué par Abdelaziz Bouteflika.

Ces lobbys expliquent à Macron que cette option n’est plus d’actualité et des rapports de la DGSE ont mis en garde contre le risque d’une aggravation de la protestation populaire à travers toute l’Algérie. Cependant, Emmanuel Macron hésite et refuse, pour l’heure, de trancher en faveur de l’abandon du 5e mandat. Le président français traite aujourd’hui le dossier algérien avec beaucoup de pincettes et ne veut pas s’aventurer sans avoir toutes les garanties. Emmanuel Macron est conscient des dangers qui pèsent sur la France si l’Algérie explose et sombre dans une profonde crise d’instabilité. Et pour l’heure, le président français exige de lui présenter des garanties concernant une alternative au 5e mandat. Selon nos informations, Emmanuel Macron a dépêché un émissaire à Genève pour rencontrer secrètement le conseiller diplomatique d’Abdelaziz Bouteflika, Ramtane Lamamra. Une rencontre au cours de laquelle l’émissaire de Macron a exigé des clarifications et des assurances concernant la situation actuelle en Algérie. Macron a fait comprendre à ses interlocuteurs algériens que sa position risque de changer radicalement si les autorités algériennes commettent des dérapages qui « sapent » la stabilité de l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. LarbiBM 14:41 - mars 2, 2019

    De quoi se mêle t-il ,qu’il s’occupe de ses gilets jaunes et de la juiverie qui a colonisé la france

  2. Taghaste 07:41 - mars 3, 2019

    l’Algérie n’est pas le Maroc. Elle n’est pas aux ordres de la France.

    1. Oujda 16:36 - mars 9, 2019

      Et pourquoi les dignitaires du régime algérien finissent-ils leurs jours dans l’héxagone? Allez demander à l’ex ministre des moujahidines Chérif Abbas de quitter la région lyonnaise et rentrer au pays de je sais combien de martyrs!!

      1. boudy 16:06 - mars 11, 2019

        Bouteflika est le pire cadeau que les oujdis ont refilé à l’algérie.Elevé par sa mère dans le giron d’un bain maure « hammam boucif »,il n’a appris que l’intrigue et la perfidie qu’il a mises au service de son mentor boumèdiène un « héros » de pacotille qui s’est vu confier l’EMG après le départ de boussouf au caire après avoir livré les étudiants grévistes à la ligne morice sans préparation aucune pour qu’à l’indépendance seuls les médiocres et les laches puissent survivre et accaparer le pouvoir.La garde de boussouf était assurée par des mercenaires espagnols à nador sous la conduite d’alonzo un officier sanguinaire tous payés par l’aln.l’histoire finira par révélér le reste.

  3. Yazli 05:35 - mars 10, 2019

    Mr macron a intérêt à soutenir le peuple algérien avant qu’il ne soit trop tard sinon il perdra toute sa crédibilité et sa relation avec l’Algérie sera relégué aux calendriers grecques faites vite Mr macron avant que le navire ne chavire.

    1. boudy 15:46 - mars 11, 2019

      Les rapports entre la France et l’Algérie sont passionnelles et réclament de la clairvoyance.Macron ne peut déroger à cette règle.

  4. avec 15:45 - mars 10, 2019

    Que dieu assiste si abdellaziz et qu’il meurt en paix avec lui même et avec son peuple