Exclusif. Que faisait Aziz Rabbah à Londres dans une mosquée gérée par les Saoudiens?

Samedi 3 mars, le ministre marocain de l’Energie et des mines, membre du Parti de la justice et du développement (PJD, au pouvoir), se trouvait à Londres pour donner une conférence sur les « transformations démocratiques au Maroc ». Jusque-là, rien d’anormal pour un membre du gouvernement et dirigeant d’un parti reconnu. Ce qui l’est moins, comme l’expliquent des sources marocaines sur place, c’est que Aziz Rabbah est parti à Londres sans avertir personne, et les officiels marocains en poste dans la capitale britannique ont mal vécu le fait d’être ainsi court-circuités.

« Il y a des usages qui font qu’au moins l’ambassade soit tenue au courant d’une telle visite, même à titre privé », affirment nos sources londoniennes. L’autre question qui soulève la polémique est que le ministre PJDiste est parti à Londres à l’invitation d’une mystérieuse ONG dénommée « Joussour ». Et il a donné sa conférence dans le centre islamique relevant de la mosquée de Regent Park gérée grâce à des fonds et des cadres saoudiens.

Qu’est-ce que cela a apporté à une forte communauté marocaine installée au pays d’Elisabeth II? Rien. Absolument rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.