Exclusif. L’avertissement du Président Recep Tayipp Erdogan qui inquiète Alger

La Libye procure des sueurs froides aux hauts responsables du pouvoir algérien. Les principaux généraux-majors composant l’establishment militaire de l’armée algérienne se réunissent presque chaque jour depuis l’annonce d’une intervention militaire imminente de la Turquie en Libye. Cette intervention fait énormément peur au pouvoir algérien qui entretient ces dernières années une relation très agitée et méfiante avec le « sultan d’Istanbul ». Cette relation a commencé, d’ailleurs, à s’envenimer sérieusement lorsque Erdogan a fait parvenir la semaine passée un message clair et précis via l’ambassadeur Turc à Alger qui a rencontré secrètement l’actuel chef de la diplomatie algérienne, Sabri Boukadoum.

Erdogan a protesté vigoureusement contre la position officielle Algérien qui dit refuser toute intervention étrangère en Libye. Erdogan a rappelé à Alger que c’est le gouvernement légitime de Tripoli qui lui a demandé officiellement de l’aide face au putschiste maréchal Hafter. De ce point de vue, Erdogan a expliqué à Alger que nul ne peut remettre en cause la légitimité de son intervention puisque les autorités libyennes reconnues par l’ONU ont réclamé un appui militaire Turc. Sur un ton sévère et musclé, Erdogan est allé jusqu’à réclamer des explications aux dirigeants algériens qui se seraient rapprochés depuis la chute de Bouteflika du Maréchal Hafter.

En clair, Erdogan prévient l’Algérie : j’ai le droit d’intervenir en Libye et ce n’est pas à vous de me l’interdire. En plus, il mis en garde les militaires algériens contre tout rapprochement avec Hafter. Sabri Boukadoum a transmis très rapidement ce message du Président Turc au pouvoir algérien. Les militaires algériens ont déploré le ton martial et menaçant de ce message et enchaînent depuis les réunions. Mais, pour l’heure, ils n’ont délivré aucune réponse à Erdogan et comptent reste neutres dans cette guerre qui risque d’atteindre dangereusement les frontières algériennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.