Exclusif. Le président algérien Tebboune demande à ses conseillers de préparer un plan de sanctions contre les intérêts économiques de l’Espagne

Le Président algérien Abdelmadjid Tebboune a demandé à ses plus proches conseillers de lui préparer un plan détaillé et concret proposant des sanctions directes contre les intérêts économiques de l’Espagne en Algérie, a-t-on pu confirmer auprès de plusieurs sources. Ces sanctions devront permettre l’exclusion des entreprises espagnoles du marché algérien et réduire significativement les échanges économiques entre l’Algérie et l’Espagne.

L’objectif clairement affiché de ce plan est de punir le gouvernement espagnol qui a décidé de changer radicalement sa position à l’égard du Maroc concernant le dossier du Sahara Occidental depuis la fin du mois de mars dernier. Ces sanctions seront, soulignent nos sources, progressives et toucheront des secteurs clés comme l’énergie, l’agriculture ou l’industrie. Les banques algériennes seront instruites également de bloquer et geler progressivement les opérations d’importation destinées à introduire en Algérie des marchandises made in Espagne. Il est, par ailleurs, question de ralentir momentanément toutes les discussions entamées par des entités économiques en Algérie avec des partenaires espagnols en guise de protestation officielle contre le revirement diplomatique espagnol en faveur du Maroc.

Il est à souligner que l’Espagne constitue le 5ème fournisseur et le 3ème client de l’Algérie. Le volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Espagne a atteint environ 7 milliards Usd en 2019, dont 3 milliards Usd d’exportations algériennes, principalement les hydrocarbures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.