Exclusif. Le président Tebboune « drague » le nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye et l’invite à une importante visite d’Etat à Alger

Le Sénégal est devenu le nouveau centre d’intérêt majeur de la diplomatie algérienne en Afrique de l’Ouest. Le régime algérien vient de lancer une inédite opération de lobbying à Dakar pour tenter de séduire le nouveau establishment sénégalais de nouer des partenariats stratégiques avec l’Algérie afin de concurrencer ouvertement le Maroc qui dispose d’une influence grandissante au Sénégal à la fois économique et politique. Et c’est dans le cadre de cette stratégie algérienne de lutte contre l’emprise du Maroc sur les dirigeants de l’Afrique de l’Ouest que le président algérien Abdelmadjid Tebboune a dépêché à Dakar son « envoyé personnel », à savoir le chef de la diplomatie algérienne, Ahmed Attaf, afin de rencontrer le nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye et de lui remettre en main propre une lettre d’Abdelmadjid Tebboune.
Une lettre dans laquelle Abdelmadjid Tebboune a adressé une invitation officielle à Bassirou Diomaye pour effectuer une visite d’Etat à Alger. Selon nos sources, aucune date précise n’a été fixée ou proposée, mais la Présidence algérienne souhaite bel et bien réserver un accueil chaleureux et honorable au jeune Président sénégalais lors des célébrations officielles de la fête de l’Indépendance du pays, le 5 juillet. Un évènement phare que le président algérien veut exploiter massivement pour appuyer le prestige de sa candidature aux prochaines élections présidentielles anticipées du 7 Septembre prochain.
Alger cherche à travers ce projet de visite d’Etat de séduire le jeune et ambitieux Bassirou Diomaye en faisant de lui un allié majeur en Afrique de l’Ouest, une zone stratégique dans laquelle le régime algérien veut lutter avec détermination contre l’influence marocaine  considérée comme nettement plus puissante avec de nombreuses connexions avec les élites dirigeantes ouest-africaines. Et pour gagner les faveurs du nouveau président sénégalais, le régime algérien envisage de proposer au Sénégal des accords de coopération dans l’énergie notamment l’exploitation du gaz où le Sénégal s’apprête à lancer la production de cette énergie précieuse depuis un gisement offshore que le pays partage en commun avec la Mauritanie.  Au regard de l’importance future du gaz dans l’économie sénégalaise, le régime algérien ambitionne de faire cette coopération énergétique le pilier de son lobbying à Dakar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kamel 15:21 - mai 27, 2024

    Ahhh, les services makh ont les yeux rivés tjrs sur le voisin,le vassal Sénégal plutôt que le sahyoun. Panique chez les moyens ageux,les ancêtres du dinosaure.

    1. Kamel 15:27 - mai 27, 2024

      Ahhh, les services makh ont les yeux rivés tjrs sur le voisin,le vassal Sénégal plutôt que le sahyoun. Panique chez les moyens ageux,les ancêtres du dinosaure. Nasitt, tout appartient au bled sid.. et même tout ce qu’on attend parler

    2. Razen 12:24 - mai 28, 2024

      Détrompez-vous, aucune drague.
      Le contraire est juste.

    3. Simo 22:22 - mai 28, 2024

      Plutot le regime algerien qui suit une politique de polisario sur la compte du maghreb et loin des intérets des peuples de la region

  2. jaz 14:42 - mai 28, 2024

    peine perdue pour tebboune il est entrain de pisser dans le sable!