Exclusif. Le troublant jeu d’influence d’Issad Rebrab et son allié Ferhat Ait Ali avec Tebboune

Le milliardaire Issad Rebrab est revenu étrangement et avec fracas au devant de la scène en Algérie « grâce » à la pandémie du coronavirus qui sème une grande panique à travers tout le pays. En effet, à la surprise générale, Issad Rebrab a été reçu par le ministre de la Santé algérien le 21 mars dernier. Au cours de cette rencontre, Rebrab a promis d’importer des appareils de respiration de l’étranger pour les offrir aux hôpitaux algériens. Pour le milliardaire algérien condamné à 6 mois de prison ferme et 6 mois avec sursis à la fin du mois de décembre 2019 a été réhabilité d’un coup par le pouvoir algérien grâce à cette rencontre organisée au ministère de la Santé. Rebrab a été officiellement jugé coupable par la justice et condamné pour « infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger », « faux et usage de faux » et « fausse déclaration douanière ».

Et malgré qu’il soit encore en sursis, l’homme le plus riche en Algérie a réussi à se mettre en valeur grâce aux autorités algériennes qui le réhabilitent. Mais comment est-ce possible? En vérité, Issad Rebrab a actionné l’un des ses alliés et amis qui est en ce moment au gouvernement de Tebboune, à savoir Ferhat Ait Ali, l’actuel ministre algérien de l’industrie.

C’est bel et bien Ferhat Ait Ali qui plaidera la cause de Rebrab auprès de Tebboune. Ferhat Ait Ali a pu même décrocher une entrevue secrète avec Tebboune au profit de Rebrab. Cette entrevue n’a jamais été rendue publique. C’est à la suite de cette entrevue que Tebboune a ordonné au ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, de recevoir officiellement Issad Rebrab dans son bureau.

Tebboune désireux de conquérir une légitimité veut utiliser Rebrab et son capital sympathie en Kabylie, région rebelle en Algérie. Rebrab, sali par ses déboires avec la justice algérienne, cherche une réhabilitation auprès des autorités algériennes. Et tout le monde est gagnant. Quant à Ferhat Ait Ali, il veut à tout prix prouver son efficacité et utilité auprès de Tebboune. L’homme veut absolument se maintenir au pouvoir car il sait l’actuel gouvernement est « jetable » et sera prochainement changé pour calmer la colère des Algériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.