Exclusif. Rejetés par l’Espagne et la France, les militaires algériens et leurs familles se rabattent sur l’Italie

Les hauts responsables de l’institution militaire algérienne et leurs familles ne sont plus les bienvenus en France et en Espagne. Au niveau des services consulaires de l’ambassade de France comme celle de l’Espagne à Alger, le taux de refus des demandes de visas déposés par les militaires algériens ou les membres de leurs familles a dépassé récemment les 85 % ! Une instruction a été clairement donnée par les autorités françaises et espagnoles pour refuser les visas aux dignitaires de l’Institution militaire et leurs familles.

Face à ce blocage qui procure de nombreux désagréments aux dignitaires du régime algérien, l’ambassade d’Italie est venue à la rescousse des infortunés exclus du visa Schengen. Les services consulaires italiens sont les seuls qui acceptent actuellement à Alger de délivrer des visas touristiques Schengen aux membres de l’armée algérienne, des services de sécurité ou de leurs familles. Mais ces visas demeurent de courte durée et suffisent à peine pour assurer un déplacement estival de quelques semaines. Ce qui n’arrange guère encore les intérêts de la Nomenklatura algérienne laquelle commence à ressentir fortement l’impact des conséquences des brouilles diplomatiques provoquées par le régime algérien avec certains importants pays européens.

Une politique qui commence à diviser fortement au sein du sérail algérien qui attachait naguère une importance vitale à la préservation de la qualité des relations bilatérales avec les grands pays européens. Signalons enfin que l’Italie est l’un des rares Etats européens qui arrive à entretenir des relations apaisées avec les dirigeants algériens en nouant des partenariats importants dans le domaine de l’énergie. Les autres membres de l’Union Européenne ont pris de grandes distances avec le régime algérien qui souffre d’un inédit isolement géopolitique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.