Israël est devenu le troisième fournisseur d’armes du royaume du Maroc

Si la part d’Israël dans le commerce mondial des armes est en déclin, ses exportations d’armes ont augmenté en termes absolus ces dernières années.
D’après le rapport annuel sur le commerce des armes de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), publié cette semaine, Israël est devenu un important fournisseur d’armes pour le royaume du Maroc.

Les données du SIPRI sur les ventes d’armes révèlent qu’Israël est devenu le troisième fournisseur d’armes du Maroc avec 11 % du total de ses exportations. Le Maroc a considérablement augmenté ses importations en provenance d’Israël depuis la signature des accords d’Abraham en décembre 2020. Les principales destinations des exportations d’Israël sont l’Inde avec 37 %, les Philippines avec 12 % vers les Philippines et les États-Unis avec 8,7 %.

Les États-Unis restent de loin le plus grand exportateur d’armes au monde, avec une part de 42 % des exportations mondiales d’armes entre 2019 et 2023. La France arrive en deuxième position, avec une part de 11 %, contre 7,2 % auparavant. En revanche, les exportations d’armes de la Russie, troisième, ont diminué de moitié par rapport à la période précédente. Son invasion de l’Ukraine en 2022 l’a contraint à détourner sa production d’armes vers ses propres besoins.

La Chine occupe la quatrième place, avec une part mondiale de 5,8 %, avec 61 % de ses exportations d’armes destinées au Pakistan.
Au cours de la période 2019-2023, Israël était le neuvième exportateur d’armes au monde, mais sa part dans les exportations mondiales de défense est tombée à 2,4 %, contre 3,1 % sur la période 2014-2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *