Le Hasdrubalgate, le nouveau scandale du chef du gouvernement tunisien Hichem Mechichi

Les jours se suivent et se ressemblent en Tunisie, où le chef du gouvernement Hichem Mechichi enchaîne les sorties ratées et affirme au quotidien son incapacité à gérer un pays secoué par une crise multidimensionnelle.

La Tunisie est asphyxiée par une ravageuse quatrième vague du coronavirus avec, également, un taux record de mortalité en Méditerranée orientale et en Afrique selon les données de l’OMS.

Alors que des milliers de contaminations et des centaines de décès sont enregistrés chaque jour, Mechichi profite de son week-end farniente dans une suite présidentielle du luxueux Hasdrubal, un hôtel situé dans le golfe d’Hammamet, où la nuitée coûte 1989 dinars, soit quatre fois le smig.

Après avoir refusé de débattre de la situation sanitaire catastrophique au Parlement, Mechichi a opté pour le repos total et serait accompagné par quelques ministres, dont Moez Chakchouk – “la taupe” – qui a publié des stories de son séjour paisible avec sa conjointe au bord de la piscine.

Pendant ce temps, les autorités imposent un couvre feu, un confinement général les week-end sur le Grand Tunis et une interdiction de déplacement pour “endiguer” la propagation du virus.

Une politique de deux poids deux mesures que seul Hichem Mechichi maîtrise à la perfection : en décembre dernier, il avait décrété un confinement général pour s’envoler, en secret, à Paris.

Le Hasdrubalgate a semé la zizanie au sein du cabinet Mechichi, jadis présenté comme “intègre”. Pour rectifier le tir, Mofdi Mseddi, son spin doctor contesté, a ordonné aux médias “amis” de diffuser que son patron présidera en urgence une cellule de crise au sujet du manque d’oxygène.

Une information démentie dans la foulée par le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi qui publie un communiqué dans lequel il expose les détails de la réunion, en l’absence de Hichem Mechichi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Maghrèbe united 19:30 - juillet 20, 2021

    Loin de moi l’idée de tous ramener à nous les marocains, mais avec les aides d’urgences sérieuses envoyées par, dans l’ordre chronologique, la France, l’Algérie qui à assuré 250 000 vaccins et le Maroc qui lui non plus n’a pas joué petit bras sur ce coup là, avec deux unités de réanimations de 100 lits, des respirateurs made in morroco, des unités d’oxygene justement ect, le nombre de décès devrait baisser drastiquement trés vite, inchallah et el hamdoulillah . Comme à toute chose malheur est bon, je dirais peut-être que tous espoirs de voir naître un jour un grand maghrèbe uni n’est pas tout à fait perdu.
    A l’heure ou le monde entier s’organise en bloc, pour atteindre la masse critique et pouvoir peser poltiquement économiquement financièrement et même militairement, nous on est toujours coincés dans le piège qui vise à diviser pour mieux régnier, et c’est purement inadmissible !! Dés que Khadafi avait commencé à parler de son délirant projet des états unis d’Afrique, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la lybie,la mauritanie et l’Egypte auraient du concrétiser les Etats Unis d’afrique du Nord. Sarkosy voulait régner sur l’union pour la méditerranée, Kadhafi sur tous le continent . J’usqu’à quand on va continuer à faire le jeux de nos veritables « énnemis », l’Europe imperialiste et colonosatrice qui compte nos pays comme sa chasse gardée et qui n’a qu’un but derrière les jolis sourires et les grands môts, nous maintenir sous sa botte !
    Les peuples marocains et algériens sont des endormis ! et les tunisiens avec ! Car eux aussi n’étant pas parties prenantes ils pourraient tenter bien plus pour rapprocher les point de vues. la Tunisie aussi aurai gros à gagner dans l’intégration politique et économique. Mais il n’y a pas de mysteres les frères, le prophète 3alayhi salat wa salam a dit ; -« Tel vous serez, tel vous serez gouvernés ». Si vous êtes des gens biens des gens biens vous gouverneront, si vous êtes malhonnêtes, d’autres encore plus malhonnêtes que la moyenne seront aux mannettes. L’immense Amine Maalouf, romancier et historien de génis, libanais de son état nous explique ds son chéf d’oeuvre « Samarcande  » pourquoi nous sommes si mal gouverné, qu’on parle de pays riches ou pauvres, de régimes « démocratiques » ou plus moins autoritaires avancés ou plus ou moins arriérés . La raison principale tient au fait que partout autour du monde, les qualités qu’il faut développer pour arriver au pouvoir, sont l’éxacte contraire des qualités qu’il faut pour bien gouverner une nation. pour arriver au sommet du pouvoir, vous devez avoir un égo surdimensionné, être égoiste et égocentrique au possible on peut ajouter cupide et sans scrupule, prêt a passer sur des cadavres pour arriver au but. Alors que pour bien gouverner en plus d’une probité à toute épreuve, on doit être désinteressé tourné vers l’autre et encore plus vers les plus vulnérables et l’humilité pour percevoir et recevoir la guidance du tout puissant. tel vous serez, tel vous serez gouverné. Macha Allah.