Le Marocain Abd Al Rahman Al-Maghribi va-t-il remplacé Aymane Al-Zawahiri à la tête d’Al Qaïda ?

C’est l’un des terroristes islamistes les plus recherchés par les Etats-Unis d’Amérique. D’ailleurs, pour le FBI sa tête vaut aujourd’hui 7 millions de dollars.

Le Marocain Mohamed Abaytah alias Abdel Rahmane Al-Maghribi serait, selon des sources fiables des services de renseignements européens, un candidat sérieux pour remplacer son beau-père l’égyptien Al-Zawahiri, tué il y a quelques jours, dans un frappe américaine sur sa maison à Kaboul en Afghanistan.

Cet ancien étudiant en informatique, âgé aujourd’hui de cinquante ans, a rejoint Al Qaïda avant les attentats de septembre 2001. Après, la déroute d’Al Qaïda et des Talibans face à l’armée américaine fin 2001, Abd Al Rahmane Al-Maghribi a vécu clandestinement entre l’Iran et le Pakistan et a dirigé, As-sahab, le principal bras médiatique d’Al Qaïda.

La disparition d‘Al Zawahiri laisse un grand vide, puisque il était, avec Oussama bin Laden, l’un des deux pères-fondateurs de la nébuleuse terroriste.

Si le marocain Abd Al Rahman Al-Maghribi a beaucoup d’atouts pour reprendre les rênes d’Al Qaïda, l’égyptien Saïf Al-Adl, ancien lieutenant-colonel des forces spéciales égyptiennes, a quant à lui les faveurs de la vieille garde de l’organisation islamiste, en raison notamment son passé militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.