Le ministre marocain porte-parole du gouvernement « remercié » par le roi pour l’ensemble de son œuvre

La décision est tombée en fin d’après-midi. Alors que les Marocains avaient les yeux rivés à leurs télévisions pour suivre le bilan quotidien des cas contaminés par le Covid-19, le gouvernement de l’islamiste Saâd Eddine El Othmani subissait un énième lifting. Et à Rabat, les observateurs n’étaient pas étonnés d’apprendre le limogeage par le roi Mohammed VI du ministre Hassan Abyaba en charge de la Jeunesse, du Sport, de la Culture et porte-parole du gouvernement. Désormais, c’est Othmane Firdaous qui prendra sa place à la Jeunesse et Sport et à la Culture, alors que la fonction du porte-parole sera assumée par Said Amzazi, ministre de l’Education nationale.

C’est que le bonhomme a tout fait, depuis sa nomination il y a cinq mois, pour être débarqué. Tel Gaston Lagaffe, Hassan Abyaba a multiplié les maladresses que ce soit quand il était en déplacement à Nouakchott où il a écorché le nom du président mauritanien, en sa présence. Lors des sorties hebdomadaires chaque jeudi pour rendre compte des travaux du conseil du gouvernement, le porte-parole de l’équipe d’El Othmani, qui multipliait ses drolatiques acrobaties langagière, était devenu la risée et des journalistes et des réseaux sociaux. D’ailleurs, son renvoi du gouvernement n’était plus qu’une question de jours. Hassan Abyaba avait été fermement prié de ne plus assister aux récents conseils des ministres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *