Le pied de nez du président tunisien Kaïs Saïed à l’agence de presse officielle algérienne APS

En recevant, le 15 février dernier, Ferid Belhaj au palais de Carthage à Tunis, le président Kaïs Saïed a asséné un grand coup à la crédibilité déjà largement écornée de l’Agence de presse officielle algérienne APS.

Le vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, le tunisien Ferid Belhaj a été reçu par le chef de l’Etat qui a tenu à lui souhaiter la bienvenue « en tant que Tunisien, mais aussi en tant que responsable de la Banque mondiale ».

L’audience présidentielle sonne comme un pied de nez à la dépêche de l’APS du 4 janvier dans laquelle, elle a accusé Ferid Belhaj d’être à la « solde du Maroc ». Le dernier rapport publié par la Banque mondiale prévoit une situation économique cataclysmique en Algérie.

Selon des sources bien informées à Tunis, le président tunisien a fait d’une pierre deux coups. En recevant en grandes pompes Ferid Belhaj, il a rassuré les bailleurs de fonds internationaux tout en lavant l’honneur bafoué par l’APS de ce brillant haut cadre qui pourrait un jour rallier l’écurie présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.