Les premiers véhicules policiers fabriqués par Peugeot sont arrivés en Algérie

C’est tout un symbole. La Police algérienne roulera dorénavant avec des véhicules Peugeot made in France. Oui, les premiers véhicules policiers neufs fabriqués par Peugeot sont officiellement arrivés en Algérie depuis cette semaine. C’est un méga-contrat de près de 100 millions d’euros qui a permis au constructeur français Peugeot de fournir plus de 1100 véhicules policiers à la police algérienne. Ce contrat a été conclu dans la plus grande discrétion en 2020 par les autorités algériennes avec le constructeur français qui a remplacé ainsi officiellement le prestigieux Volkswagen, le fournisseur traditionnel ces dernières années de la Police algérienne. Le géant allemand qui a boycotté l’Algérie depuis 2020 comme il a été expliqué dans nos précédents articles a quitté le marché algérien et ne veut plus collaborer avec l’Etat algérien à la suite d’un énorme différend commercial avec les autorités algériennes.

Peugeot est devenu ainsi le constructeur préféré du régime algérien. Le Président Abdelmadjid Tebboune lui-même n’a pas tari d’éloges sur Peugeot lors de son interview au magazine français Le Point en annonçant qu’il n’avait pas voulu remettre des pots-de-vin au précédent régime Bouteflika. Mais le pouvoir algérien n’a pas oublié non plus Renault qui a gagné lui-aussi en 2021 une commande de plus de 32 millions d’euros pour des véhicules policiers neufs.

Ce retour en force des opérateurs français est une véritable victoire pour la France qui a été longtemps bousculée et diabolisée par le précédent régime mis en place par Gaid Salah au lendemain de la chute de Bouteflika. Avec Tebboune, la France s’est réconciliée avec l’Algérie et elle débloque petit à petit plusieurs de ses affaires qui ne manqueront pas de permettre à ses grosses entreprises de respirer un tant soit peu en cette période de crise financière très compliquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.