Maroc-Israël: les premiers contours de la coopération militaire

On y voit un peu plus clair dans la coopération entre le Maroc et Israël en matière militaire et de défense et surtout après la visite au Maroc, qualifiée de très réussie par nos sources, du chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kochavi, la semaine dernière.

Selon nos sources, dans un premier temps, cette coopération militaire consiste en une contribution d’Israël à la modernisation et à l’amélioration des arsenaux du Maroc: armements, avions, bases…

Israël va aussi être d’une grande utilité pour la fourniture au Maroc de drones de haute précision, ces appareils qui ont fait leurs preuves dans la contre-offensive pour contrer les escarmouches du Front Polisario au Sahara.

Dans un deuxième temps, expliquent nos sources, on passera à une première étape de l’instauration d’une industrie de la défense et cela portera, toujours pour commencer, par la fabrication d’armes légères.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que le Maroc a accéléré la mise à jour de sa législation pour baliser le terrain à l’ébauche d’une industrie militaire et notamment en faisant à ce que cette industrie puisse associer entités publiques et privées, y compris les investisseurs étrangers.

Mais s’il y a un domaine où les choses sont bien avancées, c’est bien le renseignement en général et le renseignement militaire en particulier avec l’expérience reconnue aux deux pays dans ce domaine.

Et, pour finir, n’oublions pas l’échange d’expertise entre les FAR et Tsahal par le biais d’exercices et de manœuvres bilatérales ou associant les deux armées dans des manœuvres multilatérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.