Sécurité. Que contient la lettre adressée par Abdelmajid Tebboune à Kaïs Saïed ?

Lundi, le président de la République tunisienne, Kaïs Saïed s’est entretenu avec son homologue algérien, Abdelmajid Tebboune, qui a tenu à réaffirmer le soutien de l’Algérie au peuple tunisien.

Quelques heures après, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a été dépêché à Carthage pour transmettre une lettre écrite par son président, Abdelmajid Tebboune.

Alors que les communiqués officiels reviennent sur la profondeur de l’amitié et de la solidarité qui lient les deux pays, le dossier sécuritaire a été au cœur du débat entre les deux responsables.

Selon une source bien informée, Ramtane Lamamra, l’émissaire d’El Mouradia, aurait mis en garde le chef de l’État, que la Tunisie serait la cible d’une imminente menace terroriste.

À ce sujet, les autorités algériennes auraient même conseillé le président et chef suprême des forces armées, Kaïs Saïed, de renforcer les effectifs de défense sur les frontières tunisiennes.

Cette visite coïncide avec les révélations selon lesquelles, 100 éléments terroristes auraient quitté la base Al Watiya en Libye, située à 27 kilomètres à l’Est de la frontière tunisienne, pour entrer en Tunisie.

Si l’information a été réfutée par le ministre libyen de l’Intérieur, Khaled Tijani Mazen, terroristes, mercenaires et forces étrangères constituent toujours une menace régionale.

Ces derniers mois, les principaux pays impliqués dans la résolution de la crise libyenne avaient réclamé le retrait immédiat des 20 mille mercenaires et combattants étrangers, mais rien n’a été fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.